Menu

Déposez vos annonces !

Déposez vos annonces !

A nos annonceurs, aux associations, à nos lecteurs, à nos amis…

En 2018, votre journal, désormais trentenaire, est amené à mettre en place des changements pour assurer son développement. Pas de révolution en soi, nous avons souhaité, comme à l’habitude, privilégier la simplicité et la proximité. Explication de texte.

 

Depuis 1987, votre journal, Le Petit Vendômois, offre à ses lecteurs une vision des plus complètes sur l’actualité du territoire : manifestations à venir de toutes les associations, qu’elles soient culturelles, populaires, sportives… Organiser vos sorties et être au fait de l’actualité locale, c’est la vocation première du journal, tourné résolument vers l’avenir, de ce qui va arriver demain. Et tout cela gratuitement pour les lecteurs et nos associations, grâce à nos fidèles annonceurs, ce qui offre à tous les habitants du territoire, et même au-delà, la possibilité de le lire sans frein financier et de le retrouver avec plaisir chez nos commerçants pour sa diffusion mensuelle.

 

Vous qui êtes de fidèles lecteurs ou annonceurs, vous avez vu Le Petit Vendômois évoluer en même temps que la région à qui il s’adresse. Il a su se moderniser, passer le cap numérique avec son site internet thématisé et être activement présent sur les réseaux sociaux. Des investissements et des efforts sont encore à prévoir pour continuer notre développement et se tourner sereinement vers l’avenir. Mais, ce n’est pas un sujet neuf, la crise de la presse sévit et pèse lourdement sur le modèle économique des rédactions. Et, après trois décennies où nous avons souhaité mettre en lumière gratuitement les belles initiatives de vos associations sur le territoire, où nous nous sommes rendus avec plaisir et un vif intérêt aux assemblées générales, aux manifestations mises en place au grand bonheur des habitants du territoire, accompagné les changements de bureau ou de président, nous avons aujourd’hui besoin de vous, de votre soutien. Vital pour nous éviter les affres de la déconvenue économique et de ses conséquences.

 

Les associations du Vendômois ont toujours eu une place privilégiée et gracieuse jusqu’à présent dans nos colonnes. Aujourd’hui, nous vous demandons une modeste contribution à parution d’un montant de 5 euros, accessible à tous. Pour faire face au travail, souvent méconnu, qu’engendre le relais de vos textes : mise en page, relecture, correction, frais d’impression, distribution… Le travail de femmes et d’hommes entièrement dévoués à vous servir. Au regard des 29 000 exemplaires diffusés sur le territoire, de nos 70 000 lecteurs estimés, et pas moins de 10 000 internautes connectés chaque mois, cela apparaît supportable. Pour vous faciliter dans cette démarche, nous avons installé sur notre site internet un dispositif simple et pratique qui vous permettra de continuer à nous transmettre vos précieuses informations (lire notre encadré « Mode d’Emploi »).

 

En trente ans, le métier de la presse a bien évolué. Il s’est beaucoup transformé. Dans le contexte actuel et futur du support papier et au regard de notre gratuité, tout l’enjeu aujourd’hui est de parvenir à monétiser notre contenu dans la sphère numérique. Cette période de mutation, il nous faut l’envisager sereinement, car le futur reste à écrire. Nous invitons donc ici nos annonceurs à coupler aussi leurs publicités «papier» sur «lepetitvendomois.fr». Car ce virage du numérique, nous devons l’aborder ensemble. Le lectorat du Web, souvent plus jeune, diffère de celui du papier. C’est aussi une autre cible pour vous, commerçants, artisans… qui souhaitez répondre à cette demande de modernité du consommateur.

 

Nous sommes finalement tous dans le même bateau. Alors, plutôt choisir la croisière que la galère. Pour travailler ensemble dans cette direction, des offres spécifiques, à tarifs étudiés, ont été mises en place par notre service commercial afin de vous permettre, si vous le souhaitez, de valoriser votre offre, vos services, votre savoir-faire.

 

Pour concevoir un journal papier, ce qui reste notre priorité, comme pour alimenter un site internet de qualité, il nous faut miser sur l’ouvrage d’hommes et de femmes qui apportent une véritable valeur ajoutée. Ce travail se doit d’être rémunéré et notre équilibre financier préservé. D’où les modifications apportées en direction des associations et les incitations offertes à nos annonceurs pour associer les supports papier et numérique. L’avenir se dessine ainsi. Nous comptons sur vous.

 

 

 

Mode d’emploi                                                                                                                                                                       

Pour que ce soit simple pour vous qui nous donnez vos informations sur vos manifestations, nous allons dédier cette page sur notre site internet qu’il vous suffira de remplir. Ce formulaire simple sera l’inscription dans l’agenda du journal papier ainsi que sur le site. Pas d’inquiétude ! Nous avons fait en sorte que cela ne vous prenne que 5 minutes. 

Cet onglet disponible dès aujourd’hui, gratuitement pour vous permettre de vous familiariser avec ce tout nouveau système.

Une rubrique « mode d’emploi » est également disponible pour vous guider. Le paiement se fera directement en ligne, juste après avoir inscrit votre manifestation, et l’édition de votre facture de 5 euros validera l’enregistrement.

 

Retrouvez-nous ici pour remplir le formulaire en ligne.

 

 

 

 


À lire également

Une journée pour les droits des Vendômois

La réunion collégiale des seize délégués du Défenseur des droits de la Région Centre-Val de Loire s’est tenue en octobre, à Vendôme, à l’aile Saint-Jacques de la (...)

Ecole des Musiques Actuelles

Jean-Louis Renou  est un musicien qui joue de la batterie. Il propose des cours au sein de l'Ecole des Musiques Actuelles à Saint-Ouen au studio des Vignes. Il participe également à la formation (...)

Un bulletin exceptionnel

Chaque année, depuis maintenant 153 ans, la Société Archéologique, Scientifique et Littéraire du Vendômois édite un bulletin annuel pour le printemps. C’est chose faîte encore pour le plus (...)

Commenter cet article

Loading Facebook Comments ...

Aucun commentaire

Écrire un commentaire
Aucun commentaire pour le moment! Vous pouvez être le premier à commenter cet article!

Écrire un Commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs obligatoires sont marqués d'une *

X
X