Menu

HISTOIRES LOCALES

Retour à la page d'accueil

Lorsque Vendôme perpétue le souvenir de Ronsard (1ère partie)

Voici tout juste 140 ans, la ville de Vendôme inaugurait une statue consacrée à Ronsard. Ce fut à n’en pas douter un événement majeur en cette seconde moitié du XIXe siècle. Depuis, d’autres heureuses initiatives, qu’elles fussent communales ou privées, commémorèrent sa mémoire. (...)

La Suite

Lorsque M. de Chartres , le futur roi des Français, séjourna à Vendôme

Du mois de juin au mois d’août 1791, Louis-Philippe, duc de Chartres, nommé colonel du 14e régiment de dragons à Vendôme, va quelque peu marquer la vie locale. Son bref séjour dans notre ville, fort bien rempli d’ailleurs, sera émaillé de plusieurs événements et de quelques anecdotes. (...)

La Suite

A propos des lavoirs de Vendôme

Alors qu’en été les promenades en barques, toujours très prisées, et ce depuis plusieurs années, favorisent la découverte, sous un angle inhabituel, de quelques vieux lavoirs typiques disposés, rive gauche, de part et d’autre de l’arche des Grands-Prés (ou Porte d’Eau), il serait (...)

La Suite

Quand les rues anciennes de Vendôme étaient débaptisées.

Le Conseil municipal de Vendôme attribua, il y a peu en 2009, avec juste raison mais non sans quelques réticences, le nom de l’ancien maire Daniel Chanet à certains des grands bâtiments publics dont il fut l’administrateur, et c’est tant mieux. Car, contrairement au temps passé, les (...)

La Suite

Janvier / mars 1709 : le «grand Hyver»

Voici tout juste trois siècles, la France subissait un hiver d’une rigueur exceptionnelle. Dans tout le royaume, il gela à pierre fendre. La Seine fut prise par les glaces et le Rhône charria des glaçons sur plusieurs mètres de hauteur. La terre glacée causa la perte de la totalité des (...)

La Suite

Vendôme, février 1907 : destruction du cloître de la Trinité

Voici tout juste un siècle, les galeries ouest, sud et ‘est’ du cloître gothique de l’ancienne abbaye de la Trinité de Vendôme disparaissaient sous la pioche des démolisseurs. Avec le recul, cette « affaire » ne semble pas avoir préoccupé outre mesure les Vendômois de l’époque ; (...)

La Suite

Le Marché couvert, un monument à part entière

Outre le marché hebdomadaire du vendredi, de nombreuses animations, souvent de grande qualité, occupent également cette magnifique halle comme, par exemple, les " Puces vendômoises " qui réinvestissent les lieux de l'automne au printemps, une fois par mois. Mais parmi ses usagers ou visiteurs (...)

La Suite

LES HEURS ET MALHEURS DE LA STATUE DU MARÉCHAL DE ROCHAMBEAU. (suite)

1942, 1944 : les années difficiles Au grand désespoir des Vendômois, le mardi après-midi 27 janvier 1942, la statue fut déposée sur ordre de l'occupant nazi au titre de la récupération des métaux non ferreux pour alimenter leur effort de guerre. L'opération fut réalisée par une (...)

La Suite

Une place dénommée « Vendôme »

À la question maintes fois posée : "Entre la place Vendôme, à Paris, et la ville de Vendôme, en Loir-et-Cher", y a-t-il un rapport direct ; la réponse est oui. La célèbre place parisienne doit en effet son nom à l'ancien hôtel de Vendôme sur lequel elle fut en partie établie, (...)

La Suite

Les heurs et malheurs de la statue du Maréchal de Rochambeau

Si ce monument est, aujourd'hui, partie intégrante du paysage urbain du centre-ville, il n'en est pas moins vrai qu'il demande, encore et toujours, des soins attentifs pour sa bonne conservation. Ainsi, courant janvier, sous l'égide du Rotary-Club de Vendôme, les inscriptions du piédestal ont (...)

La Suite
X