Menu

La démocratie permanente en marche en Centre-Val de Loire

La démocratie permanente en marche en Centre-Val de Loire

Lancée uniquement en France par la région Centre-Val de Loire depuis un an, l’opération « Démocratie permanente » a permis à des habitants de tous types de donner des avis et des idées sur un chantier qui a ouvert des horizons insoupçonnés bien différents de ceux exprimés par des politiques ou des responsables que le peuple a baptisés « TLM » ou Toujours les mêmes.

 

Le vice-président Charles Fournier a fourni les éléments sérieux de ces rencontres au fil des départements, des communes, des kermesses populaires, des carrefours d’échanges, en présence de François Bonneau, président de la région Centre-Val de Loire et de l’invitée d’honneur, Audrey Pulvar, qui intervenait en qualité de présidente de la Fondation pour la nature et l’homme (ex-Fondation Nicolas-Hulot). Arrivée en retard en raison d’un train bloqué par un incident au départ de Paris, elle a pris le… train du colloque en marche, ce qui lui a valu d’être quelque peu chahutée… à l’issue de son intervention quelque peu contestée.

Démocratie permanente ; Centre-Val de Loire

 

 

Sans entrer dans les détails, précisons que plus de 3000 personnes ont émis des contributions, dont plus de 500 portant sur la démocratie directe. 50 étaient inexploitables directement ou hors sujet et les 150 qui ne concernaient pas la Région CVL vont être transmises aux services concernés ou cités dont ceux du Palais présidentiel à Paris…

 

Par contre, 150 vont être incluses dans sept chantiers, en ressources et outils pour une démocratie permanente. Et 150 autres contributions vont être incluses dans une «Charte pour une démocratie permanente en région Centre-Val de Loire» -dont des demandes pressantes de dialogue continu et constructif entre institutions, citoyens et corps intermédiaires (entreprises, associations, syndicats)- qui sera examinée, débattue et discutée par les élus lors d’une prochaine session régionale en février.

 

On peut affirmer qu’il faudra bien prendre en compte ces conclusions, pas toutes utopiques, loin de là, pour ne pas décevoir, une nouvelle fois, celles et ceux qui ont eu le courage de s’exprimer intelligemment et librement.

 

 


À lire également

Un bulletin en or

Depuis 1862, chaque année, la Société archéologique, scientifique et littéraire du Vendômois publie son bulletin annuel, retraçant les activités de cette société savante et livrant des (...)

Une dynamique du territoire

L’association Le Cercle des Entreprise du Vendômois (CEV)  que préside Francis Minier fait parler d’elle et c’est tant mieux. Ce groupement apolitique de chefs d’entreprise  se (...)

Renfort au conseil d’administration du CDPA41

A l'issue de l'assemblée générale qui s'est tenue le 11 mars à Saint-Bohaire, le conseil d'administration a été modifié avec le renouvellement du tiers sortant et l'arrivée d'un renfort (...)

Commenter cet article

Loading Facebook Comments ...

Aucun commentaire

Écrire un commentaire
Aucun commentaire pour le moment! Vous pouvez être le premier à commenter cet article!

Écrire un Commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs obligatoires sont marqués d'une *

X